8 règles à suivre pour une bonne détox

Institut PranaHvital - Blog - 8 regles à suivre pour une bonne detox

Détoxifier son corps aux changements de saison permet de se mettre en pause, de s’alléger et d'aider l'organisme à se nettoyer naturellement. Certains choisiront de manger léger (principalement des fruits et des légumes), lorsque d’autres opteront pour une monodiète (de raisin, de pommes, de jus de légumes crus…) et que les plus courageux se lanceront dans un jeûne (nous recommandons de vous faire accompagner pour vos premiers jeûnes). 

Pour la durée, c’est vous qui voyez (3 jours, 8 jours...) ! Pour l’intensité aussi, mais il y a des incontournables à respecter. A vos marques, prêts,… c’est parti pour la détox de l'automne.

1.    Éviter le café, le thé, le chocolat, les sodas,…
Tous ces « faux aliments » qui ont pris place dans nos routines quotidiennes nous réconfortent parfois, mais ils créent aussi un stress subtil sur le foie et sur le système nerveux, stress qu’il faut éviter pendant la détox. Ces substances excitantes nous déchargent énergiquement, acidifient le corps et accentuent les déséquilibres. Plus on en consomme, moins on est en forme et plus on en a besoin !

2.    Ne pas fumer et ne pas boire d’alcool
Deux incontournables… Si vous ne pouvez pas vous en passer et arrêter durablement, diminuer au moins le temps de la détox; votre foie s’allègera et vous vous sentirez plus en forme très vite. Votre corps pourrait aussi en avoir moins besoin au sortir de la détox !

3.    Attention à la cuisson des aliments et pratiquez la dissociation alimentaire
Plus la température de cuisson monte, moins il reste de vitamines, de minéraux, d'oligo-éléments et d’enzymes utilisables ! A partir de 45° on perd déjà les enzymes. Vous pouvez utiliser un cuiseur vapeur qui respectera votre aliment, ou encore simplement blanchir les légumes pour en assouplir les fibres. Les repas doivent être simple : un bouillon, un plat principal constitué d'une protéine et de légumes cuits (ou de féculents et de légumes cuits), pas de fromage, pas de dessert.


4.    Fuir les tentations
Reposez-vous et entourez-vous de personnes qui soutiennent votre « bulle détox ». Préparez vos repas plutôt que dîner dans une brasserie. Couchez-vous tôt. Tenez-vous éloigné des tentations, par exemple évitez vos boulangeries préférées, changez de trajet le matin ! Ne remplissez pas vos placards de mauvais aliments...

5.    MAS-TI-QUER (le jus aussi !)
La toute la première phase de la digestion se passe dans la bouche, permettant une digestion mécanique des aliments et avec la salive, une première dégradation chimique. Pendant que nous mâchons tranquillement, notre cerveau prend note de la quantité de vitamines, de lipides, de protides, d’amidons et de sucres rapides apportés par les aliments afin d'ajuster la sécrétion d'enzymes digestives pancréatiques adéquate et pour envoyer les premiers signes de satiété avant d'en avoir avalé trois fois trop sans mâcher.

6.    Écouter ses sensations
Apprenez à écouter ce que votre organisme vous murmure, avez-vous besoin de vous reposer un peu plus ? Ou au contraire de bouger ? De vous faire masser ? D’être au contact de la nature ? Profitez-en pour être un peu curieux et vous renseigner sur les soins naturels proposés en naturopathie.

7.    Bien vivre les « crises curatives »
La détox permet de « sortir les déchets »… Ce n’est pas forcément drôle tous les jours ! Le corps utilise toutes les portes de sortie possibles, créant des troubles comme des maux de tête, des boutons, des diarrhées, de la fatigue, des rhumes…  Ce n’est pas négatif, au contraire, c'est du nettoyage ! Vous pouvez accompagnez ce processus et soulagez les symptômes éventuels en vous mettant à la diète un ou deux jours, au repos, en pratiquant la purge et le lavement ainsi qu'en profitant de séances de sauna, des tisanes de plantes etc.

8.    Se ressourcer
En détoxifiant votre organisme, profitez-en pour vous vider la tête ! La force vitale est soit utilisée par le cortex cérébral soit par le corps physique. Si l’énergie est entièrement mobilisée par le cerveau cortical, le cerveau physiologique n’en a plus assez. Le reste du corps ne reçoit pas les bonnes informations pour assurer ses fonctions, il s’épuise. Alors, tenez-vous éloigné de votre téléphone et de vos emails, travaillez un peu moins (ou mieux !), dormez plus longtemps et prenez l’air !

Faites-vous accompagner par un naturopathe hygiéniste, et, en milieu et fin de cure, récompensez-vous du chemin accompli, offrez-vous par exemple un bon bain chaud, un bon film ou un massage relaxant ☺. 

A lire aussi : Stimuler les émonctoires pendant la détox

Commentaires: 0