Stimuler les émonctoires pendant la détox

Une bonne détox nécessite un accompagnement de la sortie des toxines. Les « émonctoires » du corps sont les portes de sortie des déchets : la peau, le foie/le système digestif, les reins et les poumons.

Quelques conseils pour tirer profit de votre détox et optimiser l’élimination pendant la période :

Le gant de crin avant la douche, sur peau sèche :
Il permet d’éliminer les cellules mortes et de stimuler la fabrication des nouvelles cellules. Choisissez un gant dans une matière naturelle et utilisez-le avant la douche ou le bain en friction douce, sur une peau sèche avec un gant sec. Il améliore la circulation du sang et du système lymphatique. Les pores ouverts, la transpiration peut s’évacuer.

L’exercice physique, plusieurs fois par semaine :
Le sport permet l’accélération des mouvements des liquides dans le corps, il déloge booste la circulation des toxines et favorise leur élimination. Avec l’action de la transpiration, l’épuration se fait naturellement, vérifiez que vous transpirez suffisamment.

La respiration consciente et profonde :
Nous sortons également des toxines par l’air expiré. Profitons-en ! On n’utilise souvent qu’une infime partie de nos capacités respiratoires. Comment est votre respiration ? Prenez-vous le temps de remplir votre diaphragme et d’utiliser votre ventre ? La nature, l’air de la mer, de la montagne ou de la campagne nous fait du bien, essayons de prendre l’air aussi souvent que possible.

Le sauna sec :
En agissant sur les glandes sudoripares, il purifie le sang. Le sauna se fera dans une atmosphère très sèche, avec une température entre 90° et 120°. Entrez le corps chaud et sec, détendez-vous et sortez lorsque que votre corps transpire partout, pas besoin d’y passer des heures. Prenez une douche froide et séchez-vous (évitez de vous mouiller les cheveux). Mettez vous ensuite au repos quelques minutes, bien couvert. Recommencer deux autres fois pour une élimination optimale. Vous pouvez également ajouter un massage au protocole entre deux passages au sauna, ce qui permettra d’éliminer encore plus de déchets. Si vous souffrez de problèmes circulatoires au niveau des jambes, gardez-les au même niveau que le bassin, restez allongé.  

Le hammam :
Contrairement au sauna, son action est sur les glandes sébacées, il stimule la peau et la rend plus réactive. S’enduire de savon noir, puis passer au hammam dans les différentes chaleurs progressives. Se rincer à l’eau froide et faire un gommage pour désincruster les cellules mortes.

Les enveloppements :
Ils permettent de faire réagir les cellules cutanées et de désintoxiquer l’organisme en même temps. Le principe : on nous applique un mélange d’huiles essentielles et d’huiles végétales avant de nous envelopper dans un film et de nous recouvrir d’une couverture chauffante que l’on garde pendant au moins 20 minutes. C’est la technique idéale pour réveiller les organismes qui ne transpirent pas assez ! Compter 4 séances, même si vous observerez les résultats dès la première.

Les bains dérivatifs :
La technique consiste à rafraîchir la zone du périnée (entre les jambes) afin de favoriser les mouvements de liquides dans le corps. En se déplaçant, ils aident à expulser les toxines. On peut le faire avec un gant de toilette et de l’eau fraîche, mais pour des raisons pratiques on préférera utiliser des poches de gel, qui se refroidissent au congélateur. La fraîcheur entraîne la motilité de toute la zone, en particulier de l’intestin.

La bouillotte et les tisanes, alliées du foie :
Placez une bouillotte chaude sur votre ventre du côté droit : le foie craint le froid, il produit lui-même beaucoup de chaleur, on l’aide à faire son travail en lui apportant de la chaleur. Buvez des tisanes qui soutiennent les éliminations du foie et augmentent la sécrétion biliaire : artichaut, chardon marie, romarin, fenouil… Plutôt des petites quantités régulièrement que des gros mugs de tisane qui pourraient diluer les aliments en cours de digestion.

Les lavements :
Autre remède traditionnel qui permet de libérer facilement et rapidement les déchets incrustés dans la muqueuse intestinale. Ils permettent aussi de relancer le péristaltisme et le réflexe de défécation. Un simple lavement rectal à l’aide d’une poire vide achetée en pharmacie, il libérera l’ampoule anale. Pour aller plus loin, vous pouvez faire l’achat d’un kit à lavement pour une vingtaine d’euros, vous utiliserez alors entre 50 cl et 2 litres d’eau tiède réaliser votre lavement. Suivez bien les indications. N’utilisez pas de produits laxatifs.

A découvrir également : Quand faire une détox ?

Écrire commentaire

Commentaires : 0