Pèlerinage,  Quête et  Recalibrage, au Moulin de Grouches

 

Nous disons que la quête de vision, le jeûne et le voyage chamanique sont très bénéfiques. L’exploration de la conscience est requise, et c’est un outil de vision vraiment nécessaire. Nous vous encourageons tous à trouver le temps, en cet An Un (2013), de vous consacrer à cette activité. Les nouvelles énergies amplifieront absolument un plus grand accès aux aspects supérieurs.

Les âmes sages ont toujours eu l’habitude de rechercher la solitude, pour l’auto examen, pour la purification, pour atteindre des états de conscience plus élevés. C’est le travail de base et la signature du chercheur sérieux. Il en a toujours été ainsi. C’est l’initiation qui offre la possibilité de la purification, du retrait des obstacles et du déséquilibre de l’ego. Tous ceux qui vivent dans la dualité sont confrontés à de tels défis et au besoin de créer un espace pour l’auto examen et ne pas dévier du chemin. La Métaphysique et la Spiritualité ne font pas exception et sont soumises aux mêmes défis, erreurs et obstacles qui se présentent dans tous les domaines de la vie.

Nombreux sont ceux, en métaphysique, qui recherchent des positions de dirigeants sans avoir fait le travail de base, et qui s’approprient les enseignements des autres. Lire des livres est un début mais pas une fin. C’est le vrai chercheur qui reconnaît qu’il n’y a pas de raccourcis et que chaque incarnation est un chemin de redécouverte, d’humilité et de discipline. Le jeûne en prière, la quête de vision et le voyage chamanique sont des moyens très bénéfiques d’apprentissage et de recalibrage. Il y faut du courage et le goût de l’effort, car on se trouve confronté à soi-même, sans échappatoire. Il arrivera à tous ceux qui vivent dans la dualité de trébucher, par moments, hors de l’intégrité.

Ce qui importe est de prendre le temps de ré-évaluer et de calibrer. Les sages et les instruits savent que c’est un voyage dans la discipline, et ceux qui occupent des fonctions dirigeantes doivent se garder des pièges omniprésents de l’auto inflation et du déséquilibre de l’ego. L’intention de s’améliorer est nécessaire, mais en se tenant dans la vérité. Il ne s’agit ni de mettre des lunettes roses ni de montrer les autres du doigt. Le péché se définit comme un savoir non utilisé. La grâce existe pour tous ceux qui commettent des erreurs de bonne foi, et la correction pour ceux qui font des erreurs de jugement et choisissent la mauvaise voie même en sachant que c’est la mauvaise. Toute erreur peut devenir l’occasion d’un nouveau départ. Nous encourageons tous ceux qui sont sur le chemin, ont des fonctions dirigeantes, cherchent la sagesse, à s’auto examiner dans la solitude.

Un tel exercice sur un nœud de pouvoir, un point d’infini ou un site sacré est extrêmement précieux. Le jeûne sur un point d’infini permet d’aller au-delà de l’ego. En vérité, on est confronté là à ce qui est expérimenté dans la « mort ». L’examen de sa vie… tout en restant dans la physicalité, avec la possibilité de procéder aux changements nécessaires à l’amélioration. Cela est difficile à réaliser dans le confort du chez soi. Les anciens le savaient.

Les sites sacrés dispensent des enseignements, dans le troisième langage non parlé de la résonance de la lumière. Les Amérindiens comprenaient cela, et faisaient toujours une offrande et demandaient la permission d’entrer dans un lieu sacré. Quand un pèlerin pénètre dans ce type de lieu avec révérence, une énergie enveloppe le champ de l’aura de l’humain et l’être entier en est modifié.

C’est en se tenant tranquille qu’on apprend, en calmant le discours intérieur et en permettant à la sagesse d’entrer en soi. La sagesse du « Savoir Universel » est activée au sein du soi supérieur et dans l’ADN cellulaire. Certains sites sacrés, surtout ceux qui émettent de la lumière via un revêtement géométrique octaédrique, vous purifient. Ils vous obligent littéralement à faire face aux imperfections et aux parties des habitudes de vie qui sont en conflit avec votre soi supérieur. Le chercheur est purgé dans le creuset du profond auto-examen.

L’accès au voyage dans l’énergie des points-portails varie en fonction des forces Cosmiques et astrologiques, et aussi avec le vecteur spécifique du continuum espace-temps et la façon dont ces nœuds de pouvoir se définiront eux-mêmes. Tout dépend de l’espace et du temps dans lesquels on se tient. Le point d’infini est-il approché à partir du passé, du futur, du présent ? Toutes ces influences modifient la physique et la géométrie en fonction des différents points de vue.

Et donc la façon dont un individu perçoit un point d’infini variera.Un humain de 3ème dimension aura des perceptions et des interprétations correspondant à son quotient de lumière, son attention et son intégrité. Le portail peut être vu ici et le transfert d’énergie là, et les interprétations individuelles seront différentes.

Si vous approchez un portail d’un point de vue de cohérence, il se définira différemment, et tout point que vous visiterez vous offrira une perception et une définition différentes. Le but de la quête, l’attitude projetée, doit s’harmoniser en cohérence avec ce qu’on appelle « l’Esprit du Lieu ».

Certains, aussi bien intentionnés soient-ils, déclarent se rendre sur les « points de pouvoir » pour les activer, les aligner et les ancrer. En vérité, c’est le point de pouvoir qui active, aligne et ancre l’humain. Et chaque humain recevra cela en fonction de son quotient de lumière, son attitude et son système de croyances.

Les points d’infini, ou si vous voulez, les sites sacrés impliquent tout ce que vous appelleriez les codes cristallins (des polyèdres réguliers)…et d’autres choses qui ne sont pas révélées. Elles ne le sont pas parce que l’humanité n’est pas encore assez perceptive.

Le mental conscient essaie de tirer une logique de l’expérience. En présence d’un paradigme extensif le mental logique essaie de le caser dans ce qu’il connaît déjà et dans le cadre de la science officielle. Et donc les mathématiques, les logarithmes, les algorithmes seront utilisés pour tenter d’atteindre ce but. Et bien sûr ça ne marchera pas parce qu’il s’agit d’une essence cristalline, et donc cela sera mal interprété ou oublié. C’est pourquoi une meilleure compréhension de la matrice cosmique et de l’interaction avec les points d’infini est reportée jusqu’au moment où le mental de groupe humain élargira sa compréhension de cette réalité supérieure.

Nous vous dirons qu’en 2013 il y a une encore plus grande lumière qui entoure votre planète et souhaite entrer dans votre champ d’attention collectif. C’est une lumière d’une nature sublime. Elle ne s’en tient pas à la logique 3D, elle n’est pas confinée à la vision oculaire, ce n’est pas la lumière d’hier, et c’est celle de l’expansion cohérente.

Et nous vous dirons que si vous lui permettez d’entrer dans votre sphère d’influence, votre champ d’attention, vous bénéficierez presqu’immédiatement d’un esprit allégé, et seulement grâce à l’intention. Ce rayonnement subtil est mis à la disposition de l’humain par auto-projection. Vous pouvez en bénéficier mais VOUS devez l’appeler et vous fondre en lui. Vous devez attirer à vous la lumière de la vérité du bien-être. Car en s’efforçant d’ acquérir plus de savoir, on n’inclut pas toujours le bien-être, l’amour de soi, qui sont pourtant nécessaires pour atteindre la vibration cristalline. L’amour de soi et le bien-être sont offerts et chacun de vous en bénéficiera.

Un portail est ce qui permet à une source d’énergie de transférer cette énergie à une autre source, un autre monde, physique ou non-physique. Il permet une transmission, une translation d’énergies dans un but, à travers les dimensions pour certains portails, à travers l’espace, à travers le temps pour d’autres, et dans certains cas, à travers tout cela en même temps. Certains portails sont alignés sur des groupes d’étoiles ou de planètes spécifiques. Certains sont conçus pour recevoir des énergies de lumière et de dimensions plus élevées. L’adepte peut déterminer leurs caractéristiques. 

De nombreuses formes d’énergies conscientes s’attachent à la structure des sites de pouvoir. Cela est facilité par la nature énergétique et la couverture multi dimensionnelle de tels endroits. Quand ces Cathédrales vivantes sont reconnues, la révérence qu’elles inspirent aux humains les imprègne. L’accumulation de telles émotions de vibration élevée forme les énergies de ce que vous appelez les « esprits gardiens ». Cela est différent de l’ « Esprit du Lieu » et des énergies des royaumes angélique, dévique et élémental. Et nous vous disons que toutes ces énergies conscientes existent d’une manière plus perceptible sur les points de pouvoir.

De telles zones absorbent et réfléchissent les énergies harmoniques de ceux qui s’y trouvent, mais pas seulement dans le présent linéaire. Elles sont le lieu d’une agrégation du passé, du présent et du futur dans l’essence temporelle de l’ « Éternel PRÉSENT ». Elles sont hors du temps.

Cela dit, dans le temps présent, un nombre significatif de chercheurs respectueux ont été attirés dans cette zone, et ce sont des fervents de la préservation et de la protection sacrée des harmonies du vortex. Les danses cérémonielles sacrées et la compréhension spirituelle ont été ranimées et continuent de favoriser l’équilibre. Ces activités sont si appropriées que la Terre, les Énergies du Lieu, y répondent avec dix fois plus d’intensité.

La puissance des forces géo magnétiques et géo électriques du vortex peut provoquer, au début, un déséquilibre chez les visiteurs. Elle amplifie ce qui se trouve à l’intérieur de chacun pour permettre une prise de conscience des énergies dans un but de purification. Les indigènes comprenaient cela, c’est pourquoi seuls leurs enseignants et leurs élèves ainsi que certains « Anciens Hommes Médecine » habitaient le vortex à plein temps. Les villages étaient en majorité situés hors du centre du vortex.